Quels sont les avantages offerts par le rachat du crédit fonctionnaire ?

Quels sont les avantages offerts par le rachat du crédit fonctionnaire ?

Les fonctionnaires n’ont pas accès à des types spécifiques de rachat de crédits, mais ils bénéficient de conditions plus favorables comparées aux autres catégories professionnelles. La sécurité de l’emploi et la stabilité offerte par le fonctionnariat permettent aux salariés de ce statut de négocier plus facilement avec les établissements bancaires.

À titre de rappel, le rachat de crédit permet à un fonctionnaire de rassembler ses différents crédits en seul, d’avoir accès à une mensualité réduite et de ne pas changer de banque.

Par ailleurs, le rachat de crédit permet également au fonctionnaire de rééquilibrer son budget et d’assainir sa situation financière. Facilement, un fonctionnaire peut obtenir un rachat de crédit à la consommation échelonné sur 12 ans sans garantie et jusqu’à 25 pour un rachat de crédit avec garantie hypothécaire.

Un statut privilégié

Il tient lieu de noter que même un fonctionnaire fiché au FICP ou Fichiers des Incidents de Remboursement des Crédits aux particuliers peut tout de même avoir accès à son rachat de crédit, ce qui ne sera pas le cas pour un particulier.

Lorsque la Banque de France vous a fiché comme étant une personne qui n’a pu payer ses crédits contractés, il vous sera très difficile, voire impossible d’obtenir un autre crédit. Cette fois encore, le statut socioprofessionnel du fonctionnaire joue en sa faveur, mais le rachat ne sera accordé qu’après une étude poussée des dettes à racheter, de l’âge et des dépenses mensuelles du fonctionnaire.

Dans ce cas de figure, le FICP devra présenter une garantie salariale du type cession de salaire. Ainsi donc, une partie du salaire du fonctionnaire sera directement destinée au remboursement de son rachat de crédit. Dès lors que son dossier est accepté et que le nouveau contrat de crédit est signé par les deux parties, les fonds du nouvel emprunt sont débloqués afin de solder les anciens crédits.


Les commentaires sont clos.