Prêt personnel, les montants octroyés (plafonnement)

Prêt personnel, les montants octroyés (plafonnement)

Le financement des projets est devenu de plus en plus difficile depuis quelques années. Avec la crise qui monte en flèche, les gens ont du mal à joindre les deux bouts et encore moins financer des projets à titre personnel. C’est dans ce contexte un peu difficile que les crédits entre en jeu.

Les crédits sont des moyens de se financer en se faisant octroyé de l’argent par des banques et des organismes. Les crédits sont divisés en plusieurs options et une parmi elles le prêt personnel.

Le prêt personnel est une somme octroyée dans le but de financer de petits projets personnels (achats de matériaux, etc.). La personne qui veut faire un prêt personnel est tenue de s’informer auprès de la banque, prendre en compte des conditions imposées et faire une souscription après.

A noter que le prêt personnel est suivi d’un taux et d’une mensualité qui sont variables en fonction de la somme empruntée et de la banque.

Somme octroyée : un plafonnement bien défini

Bien qu’il s’agisse d’un prêt, la somme octroyée connait cependant des limites. En effet, les banques et les organismes sont tenus de prêter de l’argent à un montant bien défini (sur un maximum défini sur une échelle). L’octroi de la somme est suivi d’une vérification de l’achat devant être effectué par le client (préalablement un devis). Le plafond de la somme octroyée par la banque est de 75000 euros.

Ce plafond est imposé afin de protéger le code de la consommation. Ce plafonnement imposé permet au client de rester dans le contrat et de jouir des protections et des modalités liées au code de consommation.

Si le plafonnement est respecté, le client peut jouir des avantages présentés par la banque ou par l’organisme. Même si la loi impose cette somme plafonnée, il existe cependant des cas où la somme est vite dépassée. Dans ce genre de cas, le client est soumis à de nouvelles conditions.


Les commentaires sont clos.