Pourquoi réaliser un rachat de crédit à caractère immobilier ?

Pourquoi réaliser un rachat de crédit à caractère immobilier ?

L’inéluctable recours au crédit immobilier

Certaines périodes sont plus propices à la souscription de crédits que d’autres. Tel est le cas pour l’immobilier. Il est en effet classique de recourir au crédit, pour la simple et bonne raison que, le plus souvent, l’épargne disponible ne permet pas de financer certaines acquisitions.

Que ce soit pour acquérir un terrain à construire, un bien immobilier à usage professionnel ou d’habitation, pour rénover un bien reçu en héritage, ce type d’opération de crédit reste un passage obligé pour la majorité des ménages.

Cependant, certaines opérations ont pu être réalisées à la hâte, sans égard pour la concurrence et présentent des taux d’intérêt souvent très élevés avec une durée de remboursement trop longue. Mais il ne s’agit pas là d’une fatalité.

L’intérêt du rachat de crédit immobilier

Ces dernières années, beaucoup ont compris que les emprunts contractés par le passé n’étaient pas gravés dans le marbre. Ils peuvent même être renégociés à leur avantage avec la banque de souscription initiale ou bien avec d’autres interlocuteurs. Bien qu’en ce début d’année 2016, les taux d’intérêt accusent une relative hausse, force est de reconnaître que depuis quelques temps le coût des emprunts est relativement bas.

C’est donc le bon moment pour les emprunteurs de faire racheter leur crédit immobilier, en choisissant parmi les souscripteurs celui qui propose le taux d’intérêt le moins élevé. Ainsi, les intéressés pourront voir le montant mensuel de leur emprunt s’alléger, au même titre que la durée de remboursement. Par ailleurs, cette négociation peut être réalisée par des courtiers en rachat de crédit immobilier, lesquels négocieront la meilleure offre de financement.

Il faut toutefois prendre garde à ne pas souscrire à des emprunts indexés sur des taux variables, au risque de voir le montant des mensualités s’envoler en cas de fluctuation du marché. A noter également que des frais de dossier pour l’ouverture du nouveau crédit sont à prévoir, ainsi que des frais de remboursement anticipé du prêt d’origine.


Les commentaires sont clos.