Les taux des crédits immobiliers étant historiquement bas, faut-il encore aujourd’hui passer par un courtier en prêt immobilier ?

Les taux des crédits immobiliers étant historiquement bas, faut-il encore aujourd’hui passer par un courtier en prêt immobilier ?

Le courtier se revendique le spécialiste des prêts. Mais qui est-il vraiment ? Le courtier est un intermédiaire en opération de banque (IOB), il est chargé de vous représenter auprès des organismes de crédit. Actuellement, 40 % des prêts immobiliers se font par leur intermédiaire.tu iras moins au resto

Passer par un courtier, un gain de temps ?

Lors d’un achat immobilier, suite à la signature du compromis de vente, vous avez généralement entre 45 et 60 jours pour trouver un financement. Ce délai est relativement court car vous devrez voir différentes banques pour pouvoir trouver la meilleure offre. Il vous faudra donc rapidement trouver du temps dans votre planning. Face à ces contraintes, le courtier peut être une solution. Il vous proposera généralement une offre de prêt immobilier dans un délai d’une à deux semaines.

En remplissant votre dossier chez un courtier, il va ensuite être transféré à des dizaines d’organisme bancaire. De plus, le courtier va privilégier les banques qui correspondent le plus à votre profil. Bénéficiant ainsi de son réseau, vous gagnerez un temps précieux et vous éviterez plusieurs rendez-vous fastidieux.

Les frais de courtage sont-ils amortissable?

De nombreuses études ont montré que les taux obtenus par l’intermédiaire des courtiers sont meilleurs. En négociant d’importante somme d’argent, il parvient à obtenir des taux qui sont plus avantageux. Les économies réalisées peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

En appliquant le même principe, le courtier peut également vous négocier une assurance pour votre prêt immobilier. Les quelques dixièmes que vous avez âprement négociés sur le taux peuvent être perdus si votre assurance de crédit immobilier est trop onéreuse. Un bon courtier pourra ici vous faire économiser plusieurs milliers d’euros en passant par une délégation d’assurance.


Les commentaires sont clos.