10 moyens de réduire ses impôts sans l’immobilier

10 moyens de réduire ses impôts sans l’immobilier

Chacun sait qu’à ce jour les impôts sont toujours trop élevés et face à ce dilemme tout le monde voudrait trouver des solutions pour obtenir des abattements fiscaux. Or, il existe pour cela une dizaine de possibilités d’exonérations répertoriées telles que:

  • la commandite de petites et moyennes entreprises (PME) dès lors que l’allocataire participe à son investissement. La réduction d’impôt à 18% des paiements réalisés dans la PME. La limite maximum du placement est de vingt mille Euros pour une personne seule et quarante mille Euros pour deux,
  • les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) qui sont un amalgame entre l’investissement budgétaire et immobilier consistant à obtenir des quotes-parts d’établissements civils de placements immobiliers. Pour prétendre à l’abaissement fiscal, il faut impérativement sélectionner des SCPI fiscales et non de rendement,
  • Les Fonds Communs de Placements dans l’Innovation (FCPI) et les Fonds d’investissement de Proximité (FIP) prévus pour les personnes imposées qui ne désirent pas investir dans une PME. Le bénéfice fiscal accordé est de l’ordre de 18% des versements réalisés si inférieur à douze mille Euros pour une personne et vingt quatre mille Euros pour deux,
  • l’épargne retraite nécessaire de nos jours pour économiser et préparer une rente supplémentaire de retraite. Avec ce produit, vous anticipez d’une part au renflouement de votre future pension mais en plus vous jouissez de réductions d’impôts la concernant, qu’elle soit personnelle ou groupée,
  • les donations et allocations vous font bénéficier, elles, d’une baisse d’impôt uniquement si les organisations receveuses ne sont pas rémunératrices mais essentiellement d’intérêt général. Elle correspond à 66% de réduction de la somme versée pendant l’année, sans dépasser 20% du revenu imposable global net. Puis 75% d’abattement fiscal concernant les dons destinés aux organismes procurant des soins, livrant des plateaux-repas ou offrant un logement aux plus défavorisés, et cela à hauteur de cinq cent vingt et un Euro,
  • l’investissement forestier dans le cas où vous réalisez un placement en trésorerie et une gérance de biens privés. L’achat peut être une forêt ou encore un sol vierge en attente d’une plantation d’arbres,
  • l’investissement dans une société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (SOFICA) reconnue dans le financement des créations audiovisuelles pour appliquer l’exonération fiscale. Elle est de 30% des montants engagés inférieurs à dix huit mille Euros par an ou 25% du revenu global net annuel,
  • emplois et services à domicile sont habilités aussi pour vous faire bénéficier d’une baisse d’impôt sous la forme de crédits d’impôt. La réduction fiscale n’est attribuée qu’aux particuliers imposables travaillant à mi-temps ou à plein temps ou en recherche d’emplois,
  • la garde d’enfants à l’extérieur effectuée soit chez une assistante maternelle déclarée ou dans une structure agrée,
  • l’acquisition d’une voiture dite « propre » (GPL/GNV/électrique)vous permettant une exonération variant entre trois cent et cinq mille Euros selon la densité de rejet du CO2.

Ces techniques sont des pistes de relaxions pour comprendre comment payer moins d’impôt. Renseignez vous sur chacune d’elle pour savoir s’il elle est adaptée à votre situation fiscale.


Les commentaires sont clos.